C’ÉTAIT UN BON COPAIN de Robert DESNOS

JPEG - 37.3 ko Il avait le cœur sur la main
Et la cervelle dans la lune
C’était un bon copain
Il avait l’estomac dans les talons
Et les yeux dans nos yeux
C’était un triste copain.
Il avait la tête à l’envers
Et le feu là où vous pensez.
Mais non quoi il avait le feu au derrière.
C’était un drôle de copain
Quand il prenait ses jambes à son cou
Il mettait son nez partout
C’était un charmant copain
Il avait une dent contre Étienne
À la tienne Étienne à la tienne mon vieux.
C’était un amour de copain
Il n’avait pas sa langue dans la poche
Ni la main dans la poche du voisin.
Il ne pleurait jamais dans mon gilet
C’était un copain,
C’était un bon copain.


Robert DESNOS (1900 - 1945)
JPEG - 8.4 ko Partition de la chanson "Avoir un bon copain"

ANALYSE DU POÈME

Voici une poésie libre, moderne. Robert DESNOS ne respecte ni les rimes ni le nombre de pieds. L’auteur fait ici le portrait d’un de ses amis décédé. Pour le décrire, il utilise des expressions figées de la langue populaire qu’il détourne afin de jouer sur un double sens : sens propre et sens figuré. Ceci donne un effet comique au texte.


AUDIO : Ecouter la chanson « Avoir un bon copain » par Henri GARAT (1930)


VIDÉO : une interprétation du texte très "rap" proposée par deux enfants